Soros et la société ouverte

Conférence donnée à Nantes le dimanche décembre 2018 Georges Soros est l’une des personnalités les plus influentes de notre époque. L'activisme de George Soros, qui se considère lui-même comme « un chef d’État sans État », touche en fait tous les domaines et tous les continents. Durant les dernières décennies, peu de nations ont été épargnées par l’action ou l’influence de son ensemble de fondations : l’Open Society Foundations. Partout où la souveraineté politique et la stabilité sociale sont attaquées, on retrouve la trace de Georges Soros, de ses réseaux, de ses militants, de ses milliards. Que ce soit au travers de l'immigration de masse, de la dépénalisation des stupéfiants, des nouvelles normes sociétales, de la promotion des théories du genre ou des révolutions colorées. Dans chacun de ces domaines, Soros œuvre avec une étonnante constance à la réalisation d’un…

0 commentaire

La farce du réchauffement climatique

Conférence de Claude Beauléon donnée à Nantes le dimanche 16 décembre 2018 La question du « réchauffement climatique », sujet polémique, est depuis quelques années l'un des principaux thèmes abordés dans les conversations, les media, les politiques, etc. On y consacre même des conférences, les fameuses COP, au niveau mondial (.) La thèse du réchauffement est ce serpent de mer qui revient très régulièrement à la une de l'actualité à la moindre catastrophe naturelle (.) La thèse qu'on cherche à nous faire gober, c'est que : - Il y a un réchauffement climatique global de la planète. - Il est anthropique, c'est le fameux effet de serre (origine humaine de ce réchauffement). - Il menace l'avenir de notre planète. - Il est de notre devoir de lutter contre. Claude Beauléon tente dans cette étude d'infirmer ou de confirmer ces postulats…

0 commentaire

Dédicace de Armand Bérart

Francilien de naissance et vendéen d’adoption, Armand Bérart est étudiant en Histoire, passionné de Littérature depuis l’enfance et a été acteur bénévole au Puy du Fou pendant de longues années. En 2016, à 22 ans, il publie le premier tome d’une saga d’inspiration historique se déroulant à la fin du XVIIIe siècle : « Le Roman de La Durbelière », un hommage aux ruines romantiques de la demeure natale du généralissime Henri de La Rochejaquelein et haut lieu des guerres de Vendée. La parution de son premier roman coïncide avec la création de l’association de La Durbelière au printemps 2017, qu’Armand Bérart rejoint, pour contribuer à la sauvegarde de ce château situé en Deux-Sèvres en faisant vivre ce site chargé d’Histoire par des animations régulières. La première de ces manifestations eut lieu le 29 août 2017 proposait à un public venu nombreux de redécouvrir les événements conduisant au soulèvement vendéen de 1793 à Saint-Aubin-de-Baubigné. Armand Bérart…

1 commentaire
Fermer le menu